• Aujourd'hui, Mademoiselle M et moi-même sommes de retour pour vous présenter l'épisode 8 du projet d'écriture ! 

    Je vous rappelle le principe, même si vous connaissez : chacune notre tour, nous écrivons un petit passage d'une histoire à suivre, que nous inventons au fur et à mesure. A l'issue de chaque épisode, à vous de voter pour la suite ! 

    Pour les retardataires, ou tout simplement si vous avez envie de tout relire (ce n'est pas si long que ça, au fond), voici les liens qui vous mèneront vers les épisodes précédents. J'attends vos commentaires avec impatience, n'hésitez pas !

    Episode 1 - Episode 2 - Episode 3 - Episode 4Episode 5 - Episode 6 - Episode 7

    Cette semaine, c'est moi qui ai écrit le 8ème passage de notre histoire. Sans plus attendre, la voici ! N'oubliez pas de voter au sondage, à la fin. Bonne lecture ! 

    episode8
     
            J’accueillis les pizzas d’Oncle Sam avec un grand appétit mêlé de soulagement. Cassie allait s’en sortir, tout irait bien. Evidemment les nombreuses questions que je me posais me trottaient dans la tête, mais c’était habituel avec moi ; j’étais le genre de fille à réfléchir sans interruption pendant des heures, jusqu’à me faire éclater la cervelle – notons que c’est pour cette raison que mes Doliprane ne quittaient jamais ma poche.

    Après le repas, je décidai de rendre visite à Cassie. Maman était épuisée, très mal en point, et partit se coucher en grommelant un « bonne nuit » expéditif à toute la tablée. Papa fronça les sourcils.

    -Je vais la voir. Alice chérie, demande à ton oncle de t’emmener voir Cassie à l’hôpital. Je vais rester avec ta mère.

    Oncle Sam était parti dans la cuisine pour vider les assiettes. Mon petit frère se mit à s’agiter, comme d’habitude :

    -Moi aussi je viens ! Je veux voir Cass’ ! Je viens ! Je viens !

    Mon regard se fit plus dur que ma pensée. Il se tut, prêt à dégainer une réplique cinglante telle que T’es pas ma mère, je viens si je veux. Ah, le bonheur d’avoir un frère. Mais Oncle Sam entra dans la pièce, tout sourire.

    -Allez les jeunes, en voiture ! Alice, j’ai cru savoir que tu voulais aller rendre visite à ta sœur, je t’emmène ma puce ! Willy, on va manger une glace tous les deux, tu es d’accord ?

    Evidemment qu’il l’était. Oncle Sam avait le don pour plaire à tout le monde et à contenter chacun.

    Le trajet jusqu’à Folaincourt se fit dans le silence, un silence lourd et pesant. J’essayais parfois de le briser, avec un petit raclement de gorge, ou bien en tentant de placer une phrase, mais la seule chose que j’avais réellement envie de dire était : Oncle Sam, que nous caches-tu ? Et bien sûr, je ne pouvais pas demander ça maintenant, alors que Willy était tranquillement assis sur la banquette arrière. Même s’il n’était pas là, je crois que je n’oserais même pas affronter le regard gris de mon oncle. Les secrets de famille, c’était toujours quelque chose de difficile à porter. Et ici, personne ne semblait vouloir crever l’abcès.

    Oncle Sam me déposa juste devant l’hôpital, et je dus me débrouiller toute seule. A l’accueil, une dame blonde m’indiqua poliment l’étage où se trouvait la chambre de Cassie et me demanda de ne pas excéder les quinze minutes réglementaires.

    Mes jambes étaient trop lourdes pour me porter jusqu’au troisième étage. J’empruntai l’ascenseur, que je retiens en appuyant frénétiquement sur le bouton lorsque d’un homme cinquantaine d’années se faufila entre les portes métalliques.

    -Merci, murmura-t-il en fuyant mon regard.

    Il était grand, et malgré son âge on voyait tout de suite qu’il avait été un bel homme dans sa jeunesse. Ses yeux bleus croisèrent les miens et il détourna presque immédiatement le regard, gêné. Mon cœur battait dans ma poitrine – son attitude était vraiment étrange.

    Puis un léger bip retentit et les portes coulissèrent dans un chuintement. L’homme passa à toute vitesse devant moi et se rua dans le couloir, visiblement pressé.

    Cassie se trouvait dans la chambre 16, celle au bout du couloir. Celle devant laquelle venait de s’arrêter l’homme de l’ascenseur.

    -Vous vous trompez de chambre, monsieur, intervins-je poliment.

    Il tourna la tête aussi vite qu’une bête traquée et devint aussi rouge que mon pull.

    -Excusez-moi, balbutia-t-il.

    Il fit demi-tour en trébuchant et disparut dans le couloir. Vraiment très, très bizarre.

    J’entrai dans la chambre. Cassie m’attendait sur le lit, coincée entre une énorme pile d’oreillers qui la faisait se tenir droite comme un piquet. Elle avait un hématome à la joue droite mais son regard s’illumina quand elle me vit. C’est la première fois qu’elle avait l’air si heureuse que je sois là.

    -Alice, murmura-t-elle en m’embrassant.

    Elle me raconta qu’elle souffrait beaucoup de la jambe, qui s’était brisée à cause de l’impact. Elle n’avait pas de traumatisme crânien, mais son bras droit était foulé. Elle s’en était bien sortie, visiblement, car les médecins avaient estimé d’une telle chute aurait pu la tuer. Cassie était une miraculée.

    Mais tout ça n’avait plus d’importance, désormais. Il fallait que je lui pose la question qui me brulait les lèvres depuis ma petite visite dans la tour d’où elle était tombée. Voyant son air sombre, Cassie fronça les sourcils.

    -Tu n’es pas tombée toute seule, n’est-ce pas ? soufflai-je à mi mots. Quelqu’un t’a poussée.

    Cassie resta interdite pendant trois longues secondes, puis se reprit.

    -Quoi ? Tu dis n’importe quoi. J’ai déjà tout expliqué aux infirmières et à maman. Je regardais le paysage, puis je suis tombée. C’est tout.

    J’avais le don de deviner quand Cassie mentait. Elle respirait légèrement plus fort, les commissures de ses lèvres s’élevaient et sa voix avait tendance à partir dans les aigus.

    -Tu mens. Quelqu’un t’a poussée, et je suis même sûre que tu sais qui c’est. Tu protèges la personne, et j’ignore pourquoi.

    Je bluffais, évidemment, mais ça Cassie n’était pas censée le savoir. Elle n’avait pas mon don de détecteur de mensonge ambulant.

    -Alice, tais-toi, tu sais bien que…

    -Arrête c’est important ! Dis-moi ce qui s’est passé, j’ai besoin de savoir.

    Cassie baissa les yeux et me fit promettre de ne rien dire à nos parents. Détecteur de mensonge fonctionnel, décidément ! Je fis la promesse puis m’assis au bord du lit pour écouter son histoire. Et c’est là que je sus. 

     
     


    2 commentaires
  • J'ai ouvert cette nouvelle catégorie d'articles où j'ai l'intention de faire des chroniques sur les séries et les films que je regarde, et qui sont des adaptations de romans (pour la plupart)... eh bien, il est temps d'inaugurer cette rubrique n'est-ce pas ? Alors me voilààà, avec un article sur la série The 100, absolument pas préparé. Je n'ai ni note, ni idée de ce que je vais bien pouvoir raconter, en fait cet article est un peu au feeling, j'espère que ça ne va pas partir dans tous les sens et que vous ne m'en voudrez pas ^^ 

    Untitled2
     
    histoire
    Il y a une centaine d'années, une catastrophe nucléaire a complètement décimé notre planète Terre. Les seuls survivants sont les 4000 habitants de l'Arche, une station spatiale en orbite dans l'espace. Depuis cet évènement, trois générations sont nées dans l'espace, on compte désormais à peine quelques milliers de survivants. Mais les ressources se font rares sur l'Arche . Des mesures draconiennes ont été prises par le gouverneur : contrôle de la population, peine capitale... Les dirigeants de l'Arche font des choix impitoyables et sont prêts à tout pour assurer leur futur. Ils décident notamment d'exiler secrètement un groupe de 100 adolescents prisonniers, à la surface de la Terre, afin de savoir si elle est redevenue habitable. Pour la première fois depuis des siècles, des humains sont de retour sur Terre. 
     
    personnage
    Il y a beaucoup de personnages dans cette série, mais en bref, voici mes préférés :
     
    Clarke, fille de la doctoresse en chef sur l'Arche. J'adore ce personnage, Clarke a vraiment tout pour elle : elle est très jolie, brillante, ne manque pas de courage et a un don pour soigner les autres. Dès le début de l'histoire, elle devient l'une des leadeurs du groupe des 100. Responsable et mâture, elle sait prendre les bonnes décisions au bon moment, ce qui fait d'elle la chef idéale. En plus je trouve que c'est la plus "humaine" de tous les personnages, elle déteste faire du mal aux autres et elle défend toujours les plus faibles. C'est bien mais... Ca rend son personnage très "cliché". Clarke est parfaite, on ne peut rien lui reprocher. On s'identifie à elle mais comme elle commet rarement des erreurs, son caractère reste "flou'. 
      
     
    Bellamy, qui est presque indisociable de Octavia au début. Les deux sont frères et soeurs (ce qui est interdit sur l'Arche, chaque couple ne pouvant avoir qu'un seul bébé). Bellamy est un personnage que j'adore car il est très cynique, parfois un peu brute sur les bords (bon... ^^ on lui pardonne), et surtout il est extrêmement protecteur vis à vis de sa soeur, qu'il aime plus que tout au monde. Mais Octavia déteste l'avoir sur son dos, c'est quelqu'un de très libre, qui aime faire ce qu'elle veut, quand elle veut. Elle a un sacré caractère et ne se laisse pas faire, c'est ce que j'aime chez elle. Elle tombe amoureuse d'un Terrien (que je trouve trèèès laid, j'étais assez déçue pendant la série), ce qui évidemment ne plaît pas à son frère. En fait, Octavia fait tout par esprit de contradiction. Mais leur duo est assez touchant et amusant, je les apprécie particulièrement.
      
     
    J'aime bien Finn aussi, et je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'il va mourir dans la saison deux... NE ME SPOILEZ PAS, PAR PITIE ! On n'en sait pas beaucoup sur lui, mais c'est un personnage que j'aime bien car il se rapproche beaucoup de Clarke. Il a omis de préciser, après une nuit en compagnie de cette dernière, qu'il avait une petite amie sur l'Arche... ladite petite amie qui débarque sur Terre quelques heures après, comme par hasard. Mais Finn est beau, Finn est gentil, Finn est courageux, et c'est un des personnages les plus charismatiques de la série selon moi.
      
     
    Et enfin, Raven, qui est donc la petite amie de Finn. Au début je la détestais, principalement parce qu'elle venait de détruire la mini-idylle Clarke-Finns (qui en somme n'a duré que quelques heures ^^). Mais en fait c'est quelqu'un de courageux, un peu garçon manqué, elle est très habile de ses mains, d'ailleurs c'est elle qui a construit le vaisseau capable de l'amener auprès des 100. On verra comment évolue son personnage dans la suite, mais pour l'instant elle amène quelque chose de bien à la série.
      
     
    Je ne parle pas des habitants restés sur l'Arche, même si le conseiller et la mère de Clarke sont assez importants dans la série, je pense que j'ai présenté les personnages principaux.
     
    avis
    Au départ, je n'étais pas fan du tout de la série. J'ai lu le livre, que j'ai beaucoup apprécié, et la comparaison entre les deux a été brutale. Déjà, tous les personnages du bouquin n'apparaissent pas dans la série. Et ça, c'est hyper agaçant. Surtout que les personnages qui n'ont pas été repris étaient mes préférés, alors comment dire...
    Par contre les personnages adultes ne sont pas du tout actifs dans le livre, alors qu'ils ont une grande place dans la série. Beaucoup de divergences, donc, et l'histoire n'est pas totalement reprise à l'identique (même pas du tout !) alors il est difficile de réellement comparer les deux.
     
    Lorsque j'ai commencé la série, après la déception de ne pas voir Wells et Glass, j'ai trouvé ça vraiment très mal fait : pas de suspense, on s'attend à tous les rebondissements et surtout, surtout, ce n'est pas crédible ! Des adolescents qui fabriquent des bombes, des vaisseaux, qui passent leur temps à faire la guerre avec une armée de Terriens surentraînés mais qui gagnent à chaque fois... Oui, c'est assez gros. 
    Je n'ai pas ressenti toutes les émotions que la série essayait de transmettre. Du moins, au début.
    Car au bout de quelques épisodes, je me suis laissée happée par l'histoire, les rebondissements et même si je m'attendais à mieux, ce n'est pas si mal. J'avais l'impression que cette saison 1 mettait en place l'intrigue et l'histoire afin de préparer à la saison 2... comme une sorte de transition, donc. Alors j'ai hâte de regarder la S2 !
    notation23
     
    Voilà, c'est ma première critique de série, je n'ai vraiment jamais fait ça avant, j'espère que vous serez indulgent ! Mais n'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet article, ce que je peux améliorer, si vous n'êtes pas d'accord avec moi... J'attends vos avis ! 
     
    juju

    7 commentaires
  • Aujourd’hui je vous retrouve dans un article qui va lancer pour de bon le projet de la collab des Bookblogeurs ! (cliquez ici si vous avez manqué les infos)

    Comme vous le savez, il y aura chaque mois un défi livresque que nous (les Bookblogeuses de la communauté) devront réaliser. Après avoir réussi ou non les défis, nous publierons des articles pour vous expliquer pas à pas ce que nous avons dû faire, nos ressentis, et vous aurez droit à toutes nos petites anecdotes entre blogueuses.

    Mais PATIENCE, les défis arriveront après les vacances d’été, afin de commencer cette rentrée du bon pied ! Ainsi donc, pour vous faire patienter (et NOUS faire patienter, nous sommes très excitées à l’idée des défis), nous vous avons concocté une sorte de petit jeu.

    faq
    Chaque lundi, l’une d’entre nous devra poser 5 questions aux autres membres de la collab. Nous nous sommes concertées entre nous, et nous avons donc chacune un thème. Vous allez vite comprendre le but du jeu ! Ainsi, nous allons pouvoir faire mieux connaissance et partager des petites anecdotes sur nos blogs, les livres, avec vous. 

    Aujourd’hui, c’est moi qui commence avec les questions ! Mon thème est le suivant : l’histoire de mon blog.

     

    theme1
     
    Voici les questions auxquelles Mademoiselle M, Plume de chat, Miss Nana, Tess, Victoire3, Kath, Gwladys Rose, CarlaInvidia et Chupa devront répondre !

     

    1.   Il y a combien de temps as-tu créé ton blog, et surtout : pour quelle raison ?
       
    2.   Ton entourage est-il au courant de l’existence de ton blog ? Qu’en pense-il ?
       
    3.  A quelles difficultés as-tu été confronté(e) à la création de ton blog ? Et maintenant ?
       
    4.  Comment ton blog a-t-il évolué depuis ses débuts ?
       
    5.  Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer dans la blogosphère ? Et dans la bookblogosphère ? 
       

    Les filles, j’attends vos réponses avec impatience.

    Voici mes réponses à moi, peut-être qu’elles vous inspireront, peut-être pas, néanmoins j’avais envie d’y répondre afin que vous en sachiez un peu plus sur moi !

     1. J’ai créé mon blog très exactement le 3 novembre 2012, à l’âge de treize ans et demi. En fait je lisais le magazine Okapi au CDI de mon collège, et il y avait un article sur plusieurs blogs, avec Lecturomaniak en couverture ! J’ai dévoré les pages concernant la blogosphère et ça m’a vraiment donné envie d’en faire un à mon tour ! Pour partager ma passion, avoir mon petit espace à moi où je pouvais assouvir mes deux passions : la lecture et l’écriture.

    Pour la petite anecdote, je suis maintenant en partenariat avec Lecturomaniak, on peut dire que c’est grâce à lui et son blog que je me suis lancée ! 

    2. Ma famille (proche, j’entends) est au courant de l’existence de mon blog depuis sa création. J’ai demandé l’autorisation à ma mère pour le faire, elle était très sceptique (et pas très rassurée : publier des choses sur internet, le fait que tout le monde puisse voir ce que j’écris… et la peur des inconnus bizarres, aussi ^^). Mais elle a lu les articles d’Okapi, regardé des infos sur Internet… et au final elle a cédé !

    Ma sœur et mon père sont aussi au courant, ainsi que quelques amis proches. Mais… L’été dernier, il y a eu un article sur moi et mon blog dans le journal de ma ville, alors forcément je ne me « cache » plus vraiment.

    3. Je n’ai jamais été confrontée à de réelles difficultés avec mon blog. Enfin, si on exclue les pannes d’Internet ! Parfois je passais des heures sur mon design ou mon article, puis pouf ! plus de connexion, il fallait recommencer à zéro. Oui, je ne suis pas de nature très patiente, vous l’avez remarqué ^^ Les bannières qui ne s’affichent pas, les photos et les liens qui ne chargent pas, sont les ennemis des blogueurs... J’ai eu parfois aussi des baisses de motivation, ce qui fait que j’ai plus ou moins arrêté de poster des articles l’an dernier, de mai à novembre environ (plus le temps, plus l’envie, plus l’inspiration).

    Et parfois quand je vois les merveilles de design que font les autres blogueurs, alors que je galère avec mes logiciels de débutants, ça démotive un peu ^^ Il faut prendre tous ces petits soucis avec bonne humeur, et c’est tout.

    4. Alors, pour ceux qui me suivent depuis mes débuts (et je sais qu’il y en a quelques-uns ^^), vous avez pu remarquer l’immenseeeee évolution de Ma boite à livres depuis 2011 (enfin j’espère, sinon c’est que j’ai foiré quelque part aha).

    Tout d’abord le design, bien évidemment : j’ai essayé de choisir une maquette plus épurée, qui me convenait mieux, je soigne plus mes bannières qu’avant, et même ma façon d’écrire mes articles a changé ! Je prends bien mon temps, soigne le contenu et la forme, pour proposer quelque chose de vraiment agréable à lire (en tout cas je l’espère). Ma règle : les lecteurs ne se forceront jamais à lire, donc donnons-leur envie de le faire ! Je préfère poster moins d’articles, mais plus soignés, que de poster énormément d’articles bâclés.

    Concernant les projets et les concours, il y a aussi des évolutions. Je veux dire, lorsqu’on débute dans la blogo, on a tendance à tracer son petit chemin tout seul, ce qui est bien normal. Par la suite, en général, on effectue des partenariats (avec d’autres blogueurs ou des maisons d’édition), on commence à faire des concours (d’ailleurs je suis en train d’y réfléchir), des projets… J’ai déjà organisé deux concours d’écriture, avec pleinnn de participants (ça m’a beaucoup surprise de voir autant de candidatures, surtout que la récompense n’était pas matérielle), et deux projet d’écriture (dont un en cours, avec Mademoiselle M). Et maintenant, la communauté des Bookblogueurs !

    5. Si j’avais des conseils à donner à quelqu’un qui voudrait se lancer dans la blogo, je lui dirais ça : écris sur ce que tu aimes. Car quand on aime quelque chose (la lecture, la mode, la couture ou je-ne-sais-quoi) eh bien on maîtrise ! Et rien de pire que d’écrire sur un sujet que l’on ne maîtrise pas totalement. Il faut soigner son design (je vous conseille Picmonkey d’ailleurs, je sais que plein de blogueurs l’utilisent et je fais de même), mettre des articles régulièrement, répondre aux commentaires… Et faire des partenariats pour se faire un peu de pub, au final tu peux faire de belles rencontres de passionnés comme toi ^^

     

    voila
    Voilà pour commencer ce petit jeu de questions, j’ai été un peu bavarde ! Toute la semaine, les blogueuses de la collab vont écrire un article en répondant à ces cinq questions.

         Vous pouvez les retrouver ici, allez faire un tour sur le blog ! En plus elles sont toutes adorables ^^

    Mademoiselle MMiss NanaVictoire3 Tess Alice Kath Carla Gwladys Rose - Invidia - Chupa

     

    Pour contacter la communauté afin d’avoir des renseignements supplémentaires, envoyez un mail à l'une des l’adresses suivantes : maboitealivres.juju@free.fr ou mpeblogcontact@gmail.com

     

      


    13 commentaires
  • endgame
     
    Titre du livre : Endgame
     
    Auteur : James Frey
     
    Edition : Gallimard
     
    Nombre de pages : 538
     
    Edition : Gallimard
     
    Résumé : Douze civilisations différentes ont été choisies il y a des millénaires afin qu'un seul de leurs représentants participe à Endgame. Les élus devront représenter l'humanité afin de sauver leur lignée ; tous les autres périront. Pour sauver la Terre, ils doivent se battre, résoudre la Grande Enigme. Entraînés depuis leur naissance, ils sont douze et ont tous entre 13 et 20 ans. Ils n'ont ni pouvoirs magiques, ne sont pas immortels, et pourtant le sort de leur lignée repose entre leurs mains. Traîtrise, amitié, courage, amour, chacun suivra son propre chemin selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions. Endgame n'a pas de règles, pas de limites. Et à la fin, il n'y aura qu'un seul vainqueur.
     
    aime
      J'ai eu un véritable COUP DE COEUR pour ce livre. Dès les premières pages, je n'ai pas pu le lâcher. Résultat : j'ai terminé les 538 pages en trois jours. 
     
      Amateurs de suspense et de mystère, ce livre est fait pour vous. L'écriture de l'auteur est vribante, nerveuse, ce qui rend le roman absolument addictif. Impossible de le poser ! Parfois sa plume était même très hachée, presque "médicale" : ceux qui aiment les longues phrases poétiques, passez votre chemin ! James Frey va a l'essentiel, vite fait bien fait, ce qui donne ce côté haletant, comme si on était plongé dans la course. De plus les chapitres sont très courts, ce qui fait durer le suspense.
     
      J'ai bien adhéré aux personnages, surtout au triangle amoureux entre Sarah, Jago et Christopher qui m'a tenue en haleine jusqu'à la page finale. Le livre se concentre essentiellement sur eux trois. 
     
      Pour moi, ce bouquin est un concentré d'Hunger Games et du Pouvoir des cinq. Les scènes sont parfois violentes, digne d'un James Bond, tellement réalistes qu'on a l'impression d'y être plongé réellement. C'est aussi un road trip qui nous amène aux quatre coins du monde, une quête survoltée pleine de tensions et d'émotions.
     
      Les personnalités des personnages ne sont pas énormément développées, mais l'auteur a tenu à les différencier selon leurs coutumes et leur tempéraments, afin de comparer leurs attitudes face à Endgame (et au destin en général). Résultat : tuer les autres, oui ! mais pas n'importe comment ! et pas à n'importe quel moment !
     
      Je n'ai qu'une seule hâte : avoir le deuxième tome entre les mains (il n'est pas encore sorti, il me semble).
     
    pasaime
      Assez peu de points négatifs en ce qui me concerne... 
     
      Je reprocherais simplement à l'auteur d'avoir voulu faire rentrer le lecteur dans la peau de TOUS les personnages au début, puis d'avoir laissé de côté la plupart d'entre eux en cours de route. On finit par se concentrer essentiellement sur Sarah, Jago, Christopher, Chiyoko, et quelques autres... Donc parfois, j'étais un peu perdue ("C'est lequel celui-ci déjà ? Le psychopathe ou le balafré?"). Et surtout, cela m'a empêché de m'attacher vraiment à tous les protagonistes. Au final, on ne sait pas grand-chose d'eux, leur passé n'est jamais évoqué. Parfois même, ils agissent comme des machines, des automates, et on ne connait pas leurs pensées les plus profondes : difficile d'éprouver de la tendresse, de la pitié ou même de la haine pour eux. En fait, James Frey a préféré privilégier l'action aux émotions, alors qu'il aurait pu mélanger habilement les deux.
     
      Deuxième petite chose, le fait que le principe d'Endgame soit "flou" tout le long du récit, m'a très légèrement agacée. Surtout quand l'auteur commence à parler d'extra-terrestres, ça m'a déçue car j'imaginais autre chose, quelque chose de plus recherché pour expliquer Endgame, son fonctionnement, sa raison d'être. Au final on ne comprend ni le pourquoi ni le comment, beaucoup de choses sont tues. L'auteur nous laisse avec de simples constats, il ne pousse pas son univers à fond et je trouve ça dommage. 
     
    bref
    Un livre très addictif, qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. J'ai hâte de retrouver les personnages et le mystère de la Grande Enigme dans le prochain tome. Je vous le conseille si vous aimez l'aventure, les livres d'espionnage et le suspense. Foncez !
     
    notation
     
    juju

    2 commentaires
  • gossipgirl
     
    Titre : Gossip Girl tome 1, "Ca fait tellement de bien de dire du mal"
     
    Auteur(e) : Cecily von Ziegesar
     
    Edition : Fleuve noir
     
    Nombre de pages : 252
     
    Date de parution : 2004
     
    Résumé : Dans les quartiers chics de New York, la jeune élite profite de son statut et de son argent. Fêtes, alcool, drogue, shopping, rien n'est trop beau pour ces adolescents des beaux quartiers qui croient être le centre du monde. Un blog anonyme tenu par "Gossip Girl" relate les moindres faits et gestes des habitants de l'Upper East Side, un vrai oeil de lynx et une langue de vipère. Le retour de la sublime Serena va alimenter de nombreux ragots, elle est la fille que tous les garçons rêvent d'avoir et que toutes les filles jalousent. Le petit monde de son ex-meilleure amie, Olivia, va être chamboulé ; Olivia ne risque plus d'avoir la vedette, et de sombres histoires passées risquent de remonter. L'univers doré de l'élite new-yorkaise va-t-elle aussi en pâtir ?
     
    aime
      Alors... Cette partie de l'article ne risque pas d'être bien longue, haha ! Mais, tentons d'être positive, il y a néanmoins quelques points agréables dans ce roman.
     
    J'ai bien aimé le personnage de Jenny, c'est une fille un peu perdue, qui rêve de luxe et de fêtes alors qu'elle vit dans un quartier populaire, que sa mère l'a abandonnée et qu'elle doit supporter les humeurs de son frère. Mais... le caractère de la jeune fille n'est pas assez développé, Jenny n'est pas le centre du livre, impossible de se concentrer là-dessus.
     
    Serena ? J'avais du mal à la cerner au début, c'est vrai qu'on a tendance à vouloir coller une étiquette "gentil" ou "méchant" aux personnages afin de mieux les comprendre. Et là, j'ai mis bien du temps à y arriver ! Serena est l'un des personnages principaux, pourtant je ne me sentais pas spécialement proche d'elle. Mais c'est celle pour qui on a le plus d'affection, je dirais.
     
    Ce roman est tout juste distrayant. Il ne m'a pas vraiment ennuyée, je l'ai lu très très rapidement donc je n'ai pas eu le temps de me lasser. L'écriture n'a rien de remarquable mais elle porte vivement l'histoire, elle est piquante, acerbe parfois. A la fin du livre, on a envie de connaître la suite ! 
     
    pasaime
      Je vais pouvoir me lâcher ! *rire diabolique*
     
    Non, sérieusement, j'ai trouvé ce livre très SUPERFICIEL. L'image donnée des adolescents est dégradante, tous les personnages pensent de la même façon : alcool-sexe-soirées-drogue-ragots-mode. Je ne sais pas si l'auteure a fait exprès pour marquer le ridicule des habitants des quartiers huppés, mais on a vraiment, vraiment du mal à se reconnaître dans des portraits si clichés. 
     
    Pour moi, ce roman est comme une ébauche de Pretty Little Liars (même s'il a été écrit avant). Il n'y a pas vraiment de trame, pas de suspense ni d'histoire à proprement parler. Comme si le but final était de décrire les journées de l'élite branchée. Les personnages ne sont pas tous sympathiques, j'en ai détesté la plupart. Mais... ces CLICHES m'ont vraiment dérangée, comme si les filles étaient toutes obsédées par le maquillage, sortir avec des garçons et boire de la vodka ; et les garçons, eux, prêts à sauter sur tout ce qui bouge. 
     
    J'ai donc été très déçue, on parle beaucoup de la série Gossip Girl et j'avais envie de lire le livre avant de commencer à regarder, eh bien j'ai été servie >< J'ai trouvé ce livre absolument ridicule, c'est la première fois que je fais une critique aussi négative mais ce ramassis de superficialité m'a - comment dire - un peu agacée. 
     
    A vous de vous faire votre propre avis... Quant à moi, je suppose que je ne lirais pas la suite.
     
    bref
    Un livre ridiculement superficiel, qui retrace la petite vie branchée de l'élite new-yorkaise, ses hauts et ses bas. Une grosse déception pour ma part. 
     
    note
     
      
     
    juju

    2 commentaires