• Projet écriture / Episode 3, par Alex-b

    EPISODE 3, PAR ALEX-B

    (clique ici pour voir son blog)

    http://www.youtube.com/watch?v=EU0nRCSGiP8 (lien de musique à aller voir et à écouter durant la lecture du texte => signature numérique d'Alex-B)

    Afin d’aller à ce rendez-vous je devais m’extirper de ma demeure truffé de caméra de sécurités, et passer inaperçu. Avec cinq paparazzi l’appareil photo affuté en permanence posté devant l’entrée, cette opération était en train de se « james-bondifier ».

    Londres … ville des caméras au début des années 2000. Mais cela à bien changé en un demi-siècle… la paranoïa du contrôle, ayant grandi de manière exponentielle depuis les attentats du palais Westminster en 2031, et le danger s’étant accru dans les rues londoniennes, les anglais ont profité de la sortie de crise économique pour s’équiper. Des satellites sont établis pour une surveillance en temps réel sur la ville entière. Chaque avenue, boulevard, et même coin de rue est scanné en permanence et dans les moindres recoins. Impossible de passer inaperçu, surtout depuis que la justice anglaise a mis en place la reconnaissance faciale, pour lutter contre la criminalité qui fait rage depuis les attentats qui ont bouleversés la ville. Malgré la sortie de crise, la corruption à rongé la politique jusqu’au noyau, et les violences urbaines se sont accrues.

    Londres est donc une ville dangereuse, surveillé, et je suis une princesse constamment pourchassé de paparazzi. Comment me sortir d’affaire ? Ma garde-robe était essentiellement composée de robe pailletée, de grand couturier, et de blazer onéreux. Je n’avais que des signes extérieurs de richesses. Et comment aller à un endroit comme la salle des fêtes sans que cela se remarque et qui plus est, est à l’autre bout de la ville ? Il ne me restait que 24 heures pour trouver une solution.

    De plus ce message raisonnait dans ma tête. « à 17h00 devant la Salle des fête »,  « il n’y aura pas de seconde chance. ». Ce message était vraiment étrange. Comment être discrète  devant un lieu d’affluence comme la salle des fêtes ? Quelle première chance ? Etait-ce la seconde chance de pouvoir rencontrer cette silhouette que j’ai loupée lors du bal d’hier ? Beaucoup de questions s’entrechoquent dans ma tête.

    Après quelques heures de réflexion, bingo ! J’avais trouvé un moyen de me rendre à ce rendez-vous. Je me hâtais de commander un survêtement, un sweat à capuche et un t-shirt basic sur l’application 2fast2wear, qui est censée fournir « les vêtements livré en moins de 3h chez vous, ou sinon ils vous sont offerts ». Bénite soit ma tablette !

    Une fois mes vêtements arrivés j’avertis ma famille que j’allais avec Kessy au cinéma, pour fournir un alibi. Il ne me restait plus qu’à me déplacer en toute discrétion dans Londres. Le jardinier Edward, était de loin le seul membre du personnel qui se permettait des écarts au règlement. Je l’ai donc gracieusement payé 150 pound afin qu’il me dépose avec sa voiture à la station de métro la plus proche. En souterrain pas de risque de reconnaissance satellite. Le départ du jardinier étant à 16h cela me laissait une heure pour me déplacer en métro dans Londres.

    Ce cher X n’a qu’à bien se tenir, demain je passe donc de Princesse Jade, à Lambda Jade qui joue la carte de l’infiltration. Admirateur secret, ou bien kidnappeur diplomatique, demain nous nous rencontrerons.

    Le lendemain 15h30, survêtement enfilé, plan du métro de Londres dans la tablette, 150 pound pour payer le jardinier Edward, j’étais prête pour ma rencontre. Je me dirigeai donc vers sa voiture qu’il avait soigneusement laissée ouverte pour que je m’y introduise. Je me plaçai discrètement sur la banquette arrière. Lorsque le jardinier arriva il dit : «  lady Jade, où dois-je donc vous emmener ? » et je répondis « arrêt Lancaster Gate ligne rouge ». Ainsi nous partîmes en direction de mon rendez-vous.

    Plus nous nous rapprochions du pont Lancaster, plus l’angoisse de cette rencontre avec X montait en moi. Au moment où nous passâmes devant l’arrêt de métro Lancaster Gate, Edward ne s’arrêta pas : « L’arrêt de métro est ici, vous auriez dû vous arrêter la » lui rappelai-je. Puis il répondit «  Lady Jade, nous n’allons pas à Lancaster Gate station, ni à la salle des fêtes d’ailleurs » en me tendant une enveloppe.

    A SUIVRE...

      


  • Commentaires

    1
    sluciecka
    Vendredi 28 Juin 2013 à 15:37
    Bonne idée de mettre une musique avec ! L'histoire a un suspens de fou, pitié, la suite ! Slu'
      • Juju991 Profil de Juju991
        Samedi 29 Juin 2013 à 12:48
        C'est vrai, félicitations à Alex-b !
    2
    chupa
    Vendredi 28 Juin 2013 à 19:25
    Qu'y a t-il donc dans cette enveloppe ? Hum mystère ^^ Hâte de connaitre la suite ! Bravo à Alex-B et bonne "inspiration" pour la prochaine personne qui écrira la suite ;)
      • Juju991 Profil de Juju991
        Samedi 29 Juin 2013 à 12:49
        Cette histoire est géniale, j'admire ! :) Si tu aimes cet auteur, tu peux aller voir son blog de chroniques sur http://chroniques-perdues.kazeo.com/ !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :