• struck

       Titre du livre : Struck

       Auteur : Chris Colfer

       Edition : Michel Laffont

       Nombre de pages : 300

       Date de parution : 2013

       Commentaire : Clover est la ville la plus minable et inintéressante de tous les Etats-Unis. Et ça, Carson l'a bien compris. Avec une mère accro aux médicaments, un père qui l'a abandonné, il ne peut faire confiance qu'à lui-même. Depuis tout petit il rêve d'être un grand journaliste et que le monde entier lise ses articles ! Il prévoit donc d'intégrer la prestigieuse université de Northwestern, pour "prendre l'air". Mais quand il s'aperçoit que le seul moyen d'être accepté dans cette grande école, est de créer un magazine littéraire dans son lycée, c'est le drame. Carson est l'élève le moins populaire de l'établissement et personne ne s'intéresse à l'écriture. Alors avec Malerie, son amie "looseuse", il décide de faire chanter tous les ados populaires du lycée pour que tous écrivent des articles pour lui. Pom-pom girls, sportifs, délégués, tous y passeront. Carson compte bien se venger de la réputation misérable que les autres lui ont forgée, et de faire de son magazine l'attraction du lycée. 

       Commentaire : Un livre très drôle et totalement rafraîchissant. Dès la première page, on plonge dans le monde réel mais décalé de Carson, ce garçon à la confiance en lui excessive, qui décrit avec humour tous les travers de la société. Des personnages un peu caricaturaux, mais c'est ce qui fait le charme du roman. On s'attache à eux, et j'ai même trouvé l'histoire un peu courte tellement j'étais plongée dedans ! Une jolie morale, des passages bien pensés, des phrases drôles et accrocheuses... Laissez-vous tenter par ce livre débordant d'espoir et de bonne humeur ! yes

    ------------------------------------

    "Allez au coin de Rien et de Nulle Part, tournez à gauche et vous tomberez sur Clover. C'est l'une de ces villes que vous voyez le long de l'autoroute, avec à peine dix mille habitants, qui vous mène à vous demander : "Quel con voudrait vivre dans un trou pareil ?" "

    "Je me fiche de savoir qui vous êtes : gay, hétéro, bi noir, blanc, mauve, chien, chat ou pigeon. Si vous vous comportez comme un con avec moi, je me comporterai pareil avec vous."

    "J'en ai assez d'être patient. Ca suffit d'être gentil. J'en ai marre de me laisser marcher sur la tête par ces gens-là."

    "-Nous appartenons tous à une minorité qui attend que la majorité n'ait plus la tête dans le cul."

    "Parfois je me dis que la pire des choses que l'on puisse faire à quelqu'un, c'est de l'idolâtrer, ou d'en faire un surhumain. Vous ne lui donnez ainsi que les moyens de vous décevoir."


    votre commentaire
  • nos étoiles contraires

       Titre du livre : Nos étoiles contraires

       Auteur : John Green

       Edition : Nathan

       Nombre de pages : 326

       Date de parution : 2013

       Résumé : Hazel Grace Lancaster n'a que seize ans, et aurait pu être une ado ordinaire. Mais elle a un cancer des poumons. Alors avec une mère trop protectrice, un père fragile et une maladie incurable, Hazel Grace a du souci à se faire. Toutes les semaines, elle se rend au groupe de soutien, où elle rencontre un jour Augustus Waters, un garçon séduisant, rescapé d'un cancer. Une histoire d'amour se lie... pour combien de temps ? N'est-elle pas condamneé à devoir dire adieu à ceux qu'elle aime ? Mais l'amour est plus fort que tout. Et Hazel Grace est prête à vivre "aujourd'hui le meilleur de sa vie".

       Commentaire : J'ai souvent tendance à m'emballer concernant certains livres, à faire des critiques trop positives alors qu'ils ne mériteraient que la moitié des éloges que je fais. Mais ce roman... est une petite merveille. Un trait de génie. L'auteur réussit à écrire un livre sur l'adolescence, mais surtout sur le cancer, la vie et la mort (et les gens qui se retrouvent coincés entre les deux), sans ce côté mélodramatique qu'ils mériteraient. Ici on rit, on pleure, mais c'est toujours avec beaucoup de finesse et de beauté qu'on passe d'un sentiment à l'autre. C'est une histoire triste et joyeuse à la fois, un livre dévastateur qui nous fait aimer la vie plus que jamais. On affronte les émotions brutes, directes, sans tabou, sans détours, et ça en vaut le coup. J'aimerai lire des livres comme ça plus souvent. Un gros, gros coup de coeur. heart

    --------------------------------------------------

    "Tu m'as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j'en suis heureuse"

    "Comme si elle avait été une bombe qui, en explosant, avait truffé d'éclats les gens qui se trouvaient autour d'elle."

    "-Tant qu'on ne l'allume pas, la cigarette ne tue pas, a-t-il déclaré quand maman est arrivée à ma hauteur. Et je n'en ai jamais allumé une seule de ma vie. C'est une sorte de métaphore. Tu glisses le truc qui tue entre tes lèvres, mais tu ne lui donnes pas le pouvoir de te tuer."

    "-Hazel connait la vérité : on a autant de chances de nuire à l'univers qu'on en a de l'aider, et on n'est pas près de faire ni l'un ni l'autre."


    6 commentaires
  • coeurs brisésTitre du livre : Coeurs brisés, têtes coupées

    Auteur(e) : Robyn Schneider

    Edition : Gallimard jeunesse

    Nombre de pages : 290

    Date de parution : 2013

    Résumé : Ezra Faulkner a tout du golden boy du lycée : petite copine populaire, vêtements de marque, voiture branchée... Jusqu'à ce que tout son petit monde s'écroule autour de lui : après un accident, Ezra se blesse à la jambe. Désormais, il déjeune à la table des "losers" et doit se rendre à l'évidence : son année de terminale ne se passera pas comme prévu. Il redevient ami avec Toby, le "gentil gay" qui passe son temps à lire et jouer aux jeux vidéo. Il rentre dans le monde très ouvert des "losers" et s'inscrit au club de débat. C'est là qu'il rencontre Cassidy Thorpe, une nouvelle élève à la fois belle et étrange. Qui pourra tout faire basculer dans la vie d'Ezra - connaîtra-t-il l'amour, le vrai ?

    Commentaire : Le résumé m'a immédiatement attirée. C'est souvent comme ça, quand on choisit un livre : soit on est indécis et on prend son temps pour le feuilleter, soit dès qu'on le voit on sait qu'il va nous plaire. Ca s'est passé comme ça pour celui-ci. J'ai beaucoup aimé le style d'écriture, simple, sans fioriture, mais qui dégage beaucoup d'émotions, de souvenirs, d'images dans la tête. L'histoire est simple et compliquée à la fois, banale et extraordinaire, triste et joyeuse en même temps... c'est un livre tout plein de contraction. Je l'ai littéralement dévoré jusqu'aux dernières pages où j'attendais le dénouement avec impatience. Je vous le conseille vivement ! cheeky

    ---------------------------------------------------

    "Or c'était fini, tout ça. Plus personne ne semblait attendre quoi que ce soit de moi."

    "Nous traversons l'existence comme des fantômes, en laissant derrière nous le souvenir obsédant de quelqu'un qui n'a jamais existé. Le sportif populaire. La nouvelle élève mystérieuse. Mais au final, c'est nous qui choisissons comment les autres nous perçoivent."

    "Oscar Wilde a dit un jour que vivre est la chose la plus rare au monde et que la plupart des gens se contentent d'exister. J'ignore s'il a raison, mais je sais que j'ai passé trop de temps à exister. Désormais, j'ai l'intention de vivre."


    votre commentaire
  • ce que j'ai oublié de te dire

      Titre du livre : Ce que j'ai oublié de te dire

      Auteur(e) : Joyce Carol Oates

      Edition : Albin Michel

      Nombre de pages : 341

      Date de parution : 2013

      Résumé : Rien se va plus que depuis que Tink s'est s******e. Merissa et les anciennes amies de Tink n'arrivent même pas à prononcer ce mot. Tink est... m***e. Elles vivent toutes un cauchemar ; rien ne va plus dans leur vie. Les amours, la famille, le chaos est partout. A cause de Tink ? Car ce n'est pas comme si cette dernière ne les avait pas prévenues... Ce n'est pas comme si elle ne les y avait pas préparées. Elles savaient toutes que quelque chose n'allait pas ces derniers mois... Mais Tink n'est pas totalement m***e, elle est là, quelque part, elle est contemple avec désespoir la vie de cauchemar qu'elle a laissé à ses amies en partant.

      Commentaire : C'est un livre très sombre et très mystérieux qui m'a de suite attirée lorsque j'ai lu son résumé. Je m'attendais à une histoire forte, où l'on plonge dans les méandres de l'esprit des adolescentes, où la psychanalyse et les sentiments se devaient d'être exploités... J'ai donc été très déçue. L'auteure n'explore pas assez les sentiments et le passé des filles (surtout de Tink), on a du mal à comprendre. Au final, après l'avoir lu en entier, je trouve même que ce livre n'a aucun sens, aucune histoire (pas de fil conducteur, à vrai dire...). Passé, futur, présent, on ne sait plus où on en est. Une grosse déception. no

    --------------------------------------------

    « C’est pourquoi le jour où la nouvelle était tombée, que Tink s’était t**e, Tink était m***e, la première pensée qui était venue à l’esprit de Merissa et ses amies avait été Arrête, Tink ! C’est pas drôle. »

    « Certains secrets sont tellement toxiques qu’ils sont impossibles à partager. Surtout si tu aimes la personne avec laquelle tu voudrais les partager. »


    2 commentaires
  • Pourquoi j'ai mangé mon père

      Titre du livre : Pourquoi j'ai mangé mon père

      Auteur : Roy Lewis

      Edition : Pocket

      Nombre de pages : 185

      Date de parution : 1960 (1990 pour la présente édition)

      Résumé : Imaginez une famille préhistorique ordinaire, composée d'un père inventeur et révolutionnaire, d'un vieil oncle ennemi du progrès, des jeunes donzelles plus ou moins évoluées, d'un narrateur un tantinet benêt mais très attachant, et d'une galerie de personnages hilarants. Ils nous ressemblent, comme nous ils connaissent l'amour, la drague, les découvertes (plus ou moins joyeuses), la jalousie, la bataille. Mais ils découvrent l'évolution (et en sont les principaux acteurs !). 

      Commentaire : En général, les livres à lire pour le collège sont (carrément) ennuyeux. Mais celui-ci m'a vraiment plu ! Rempli de situations rocambolesques, de personnages hilarants, il nous fait rire et réfléchir. On retrouve plein de petits "clins d'oeil" à des phénomènes de société qui font sourire. Ce roman est avant tout une réflexion sur le monde, servi par une écriture simple et comique. Le décalage entre la situation (préhistorique) et les dialogues (contemporains), fait tout le charme de ce petit bijou de littérature.  yes

    ------------------------------------------------------------------------

    "Back to the trees ! clama-t-il en cri de ralliement. Retour aux arbres !"

    "Telle fut la fin de père en tant que chair, mes garçons. Et c'était, j'en suis sûr, celle qui eut désirée : être occis par une arme vraiment moderne et mangé d'une façon vraiment civilisée"

    "Le feu fait de nous l'espèce dominante, et une fois pour toutes ! proclama-t-il."


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique